Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 20:37

 

VISU-JOHAN-PARENT-WEB.jpg
Exposition / Ausstellung
du 1er Avril au 30 Avril 2011 // 1. April bis 30. April 2011

Vernissage / Eröffnung
Vendredi 1er Avril 2011 à 18h30 // Freitag, den 1. April, 18.30 Uhr

 

 

"La Machine Hypocondriaque
Mes propositions évoquent un univers psychique. L'ambiance froide et "démonstrative" est intimement liée à une sorte de  "magie", une étrangeté que génèrent ces objets animés souvent issus de recyclage. Dans leur ensemble, mes travaux exposent par le biais de différents dispositifs d'installations, des objets malades, narcissiques, vieillissants, contagieux comme un virus imaginaire qui se généralise dans l'espace réel. Les œuvres en constante évolution, tant par leur forme que par leur caractère général exponentiel et boulimique, deviennent des symptômes visibles et existants qui changent nos perceptions et l'espace lors de manifestations. Échos d'activités humaines et de pratiques quotidiennes contemporaines, la machine hypocondriaque est en route...

Remontées Mécaniques
Les machines et les objet proposent dans mon travail un spectacle où le spectateur entretient un état contemplatif ou, au contraire, une mise à distance par rapport à l'œuvre. L’idée de révolte est sous-jacente, comme pour souligner un état de surplus et d’énergie intense. Une vision narrative qui permet de considérer l’objet à travers l’espace et le temps où il exécute une activité incessante et répétitive. Mes propositions se caractérisent comme des observations fictives. Elles témoignent d’un temps éventuel où l’objet, à force de gestes permanents ou de tensions, deviendrait comme fou. Ici la machine et les éléments acquièrent une présence du fait qu‘ils se révoltent, s’enclenchent tout seul, refusent de se tenir tels des personnages. Le spectateur vient à admirer devant ces objets autonomes un écho d’une activité humaine, un reflet de ses gestes et de ses comportements. Ces travaux exposent un champ de réflexion sur une sorte de personnification des objets. Ceux-ci sont animés et prennent vie, comme pour imiter des états physiques et psychiques des individus. Une façon de revisiter de manière comique et poétique notre monde quotidien, par une sorte de réenchantement des corps usuels qui nous entourent. Avec ces combinaisons d’objets en mouvement, il s’agit peut être de réactualiser des interrogations sur les machines telles qu’elles étaient perçues au XVIIIe au XXe siècle. Dans Les Montres Nouveaux, Daniel Compère explique qu’au début de l’ère industrielle, les machines étaient assimilées à des êtres vivants, générant pour les individus un état contradictoire entre inquiétude et contemplation. Dans cette même lignée, mes propositions se constitueraient comme une réappropriation de ces interrogations anciennes, afin de les adapter à notre époque. L'enjeu est de dévoiler les relations que l'on entretient avec ces objets à priori froids et impersonnels. On peut dégager une possible observation sur nos relations avec les éléments inertes dans notre ère actuelle. Cette vision d’objets ou de situation personnifiée, ne correspondrait-elle pas à une sorte de fétichisme, un anthropomorphisme exacerbé, qui serait peut-être dû à notre ère matérialiste et désenchantée?"

 Ouverture // Öffnungszeiten
Jeu/Vend/Sam // 14-18h // Do/Fr/Sa // 14-18 Uhr
 
 
http://jokart.over-blog.com/






Partager cet article

Repost 0
Published by castelcoucou - dans exposition
commenter cet article

commentaires