Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mars 2010 6 27 /03 /mars /2010 12:54

arsenal.jpg
du 4 au 22 avril à L'Arsenal

WELCOME TO OUR NEIGHBOURHOOD 
ARSENAL-METZ

vernissage le samedi 21 Avril 2007.

« Il est certain qu’aujourd’hui il faut faire un effort supplémentaire pour appréhender l’art contemporain. »Jacques Santer, Président de la Fondation Musée d’art moderne Grand-Duc Jean, interviewé par Claude Neu 
dans MUDAM 2000-2004 Almanach.

« Je donne à celui qui la regarde [l’œuvre d’art] autant d’importance qu’à celui qui l’a faite. » Marcel Duchamp

Bienvenus chez nos voisins.
« Luxembourg et Grande Région, Capitale européenne de la Culture 2007 » oblige. Nous voilà invités à exposer des artistes de notre choix dans les instituts culturels des pays limitrophes. C’est toujours un exercice quelque peu périlleux de quitter ses cimaises, que l’on connaît comme sa propre demeure, que l’on a parfaitement assimilées et dont on peut tirer toutes les qualités et cacher les petits défauts. Alors forcément on se sent comme pris en flagrant délit d’empiètement sur les plates-bandes d’autres directeurs d’institution. On hésite, on tourne autour, mais on se lance !

En tant que directrice de deux centres d’art dans une ville relativement petite, à l’origine aucunement destinée à devenir un lieu où l’art contemporain se développe, je suis particulièrement confrontée au clivage entre le public et la production artistique. « Je n’y comprends rien » … combien de fois n’ai-je déjà entendu cette phrase ? Mais qui d’entre nous, à part les spécialistes, comprend quelque chose à la nouvelle technologie, à l’informatique ? Mais est-ce que cela nous empêche de nous y intéresser, de posséder le dernier modèle de téléphone portable et d’ordinateur ?
Alors pourquoi ce rejet ? Pourquoi ces exclamations du genre « Où est le talent là-dedans ! » qui, si elles ne frisent pas carrément l’imbécillité, témoignent toujours du refus d’accepter l’oeuvre contemporaine comme l’expression de la capacité de l’artiste de parler du monde qui nous entoure. Cela me désespère d’autant plus que je suis persuadée que l’art actuel, correctement perçu et assimilé, débouche sur une autre vision du monde, autrement bouleversante aussi, loin des idées reçues, parfois ironique ou provocante, toujours engagée. Je citerai ( ?) à ce propos la réponse de Louise Bourgeois à la question « Qu’est-ce que l’art » de Lawrence Weiner en 1989 : « L’art est un privilège, une bénédiction et un soulagement … Ce que signifie l’art moderne, c’est que vous devez continuer à chercher de nouvelles manières d’exprimer les problèmes, qu’il n’y a aucun chemin définitif et aucune approche figée. Cela explique pourquoi l’art ne peut que continuer. » L’art s’approche de la vie jusqu’à en faire partie intégrante. L’artiste par le biais de son œuvre, exprime des opinions, pose des questions et nous offre un espace de réflexion.
Pour contrecarrer l’appréhension, pour encourager l’accès à l’exposition qui, comme le souhaitent les initiateurs de « Luxembourg et Grande Région, Capitale européenne de la Culture 2007 », devrait engendrer un intérêt populaire pour la culture contemporaine,  j’ai décidé de choisir comme thème le paysage et son corollaire plus abstrait, l’espace. Des thèmes faciles d’accès à première vue devraient interpeller le spectateur. Ce paysage, patrimoine commun à tous les habitants de la « grande région », est un sujet classique que nous pensons maîtriser. Mais ne nous trompons pas. Rappelons-nous que Cézanne nous a déjà appris que le paysage est aussi une chose mentale. Et notre familiarité avec les lieux dans lesquels nous déambulons tous les jours, nous empêche souvent de voir, de prendre conscience de la structuration, des mises en place et mises en ordre, des relations spatiales, temporelles, logiques et politiques. Les questions fusent. De quel paysage parlons-nous ? Du paysage de la nature, du paysage urbain, du paysage intérieur, du paysage rêvé, du paysage métaphorique …. Au grand nombre de questions répond la diversité des démarches des artistes.
Danielle Igniti

Artistes participants :
Pierre Filliquet - François Génot - Djos Janssens - Carine et Elisabeth Krecké - Elmar Mauch - Myriam Mechita - David Russon - Yoann Van Parys - Vera Weisgerber

Commissaire d’exposition :
Danielle Igniti

Lieu :
ARSENAL
3, avenue Ney
F- 57000 Metz
Tel : +33 (0)3 87 39 92 00
www.mairie-metz.fr/arsenal.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by castelcoucou.over-blog.com
commenter cet article

commentaires