Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mars 2010 7 28 /03 /mars /2010 21:10

 

fascicule hotel recto envoyé  

 

 

Une Nuit /Eine Nacht

25 septembre 2009

de 19h00 à 02h00 du matin

Hôtel de la poste

57 rue Nationale

57600 FORBACH

 

Castel Coucou laisse carte blanche à une quinzaine d’artistes pour investir 19 chambres de l’Hôtel de la Poste de Forbach et proposer leur vision personnelle dans un lieu singulier relevant du public et du privé, de l’anonyme et de l’intime. Dans ce lieu de passage et de proximité, les projets des artistes évoquent la relation à l’autre, ses correspondances ou ses manques. 

 

Le but est de passer un moment convivial toute une nuit en découvrant des œuvres dispersées sur deux étages et de pouvoir rencontrer les artistes invités en toute intimité. En outre, ce projet permet de réunir des artistes émergants ou confirmés et de défendre des projets caractérisés par leur singularité.

 

En plus des chambres, un vernissage dînatoire sera offert, ainsi que le petit-déjeuner du lendemain.

 

 


 

VALÉRIE BERT

> GO TO SLEEP

Chaque chambre d’hôtel est une sorte de palimpseste : elle devient pour une nuit l’univers intime du client qui l’occupe, puis au matin change de « peau » pour devenir le réceptacle de l’intimité du client suivant. Parmi les choses qui ne sont qu’utiles ou pratiques transportées par les clients, il y a un objet, totalement intime qui fait passerelle entre l’intimité du chez soi avec une chambre d’hôtel. C’est le sous-vêtement.

 

> HYBRICADABRA

Nous, peluchards de tout pays, plaidons pour l’hybridation parce que nous voulons réaffirmer la liberté durement acquise des peluches à disposer de leur corps. 

L’hybridation conduit à l’émergence de nouvelles espèces et pourrait devenir le moteur de notre évolution de doudous. Par ce nouveau combat nous nous engageons pour l’émancipation des peluches d’ici et d’ailleurs !!!

 

BORDERLINE

> SLEEPING WITH VAN GOGH

L’Agence Borderline s’inscrit dans une démarche contemporaine d’investigation de lieu, dont la vocation n’est pas vouée habituellement à l’art : des maisons de douane en 2007, récemment une péniche à Paris (galerie Octave Cowbell) et bientôt un hôtel à Forbach. 

 

VINCENT DELMAS

> CHAMBRE N°13

La chambre n°13 jouit d’une certaine cohérence esthétique. Seule sa télé pourrait briser cette harmonie en diffusant un programme inadapté. Je suis donc parti en quête de contenu vidéo en accord avec l’atmosphère du lieu. Des extraits du « Numéro Un - Spécial Dalida » de 1982 semblent convenir. Avec Dalida, Gilbert Bécaud, Shake, Michel Hidalgo, Bernard Hinault, Pierre Bellemare...

 

VINCENT DONNET / SÉBASTIEN GRISEY

> DERNIER BACKSTAGE AVANT L’AU-DELÀ

Rock stars éteintes dans l’anonymat d’un couvre lit en éponge! Derniers regards sur un champ de papier peint à fleurs, vedette fauchée en pleine gloire sur moquette tachée, cendrier vomissant, néons blafards... Goûtez aux charmes du décès sur réservation, petit déjeuner non compris. Installation audio-vidéo-accessoires.

 

BENJAMIN DUFOUR

> TETRIS

Tu te rappelles de ta première partie de Tetris? Non, moi j’y jouais pas à Tetris, j’avais pas de Gameboy, j’ai commencé aux Beaux-Arts… Mais je m’rappelle de Pong : mon père, il avait Pong sur une Philips, fallait déjà régler la fréquence pour capter sur la TV. J’avais pas de Pacman. On a économisé avec les frangins, on s’est acheté la Nintendo à trois. On mettait 5 francs d’argent de poche de côté et au bout d’un moment : banco! Des Super Mario, il y avait au moins 3 sur les consoles ; alors que maintenant, ils en font 1 par console, pas plus. Ils ont même fait un film… Et quel film ! … Tu te rappelles des parties en réseaux avec 2 ou 3 Gameboy ? Non, à chaque  fois que j’ai joué à ça, c’était seul. Plaisir solitaire… comme la branlette.

Diptyque vidéo performance

 

TOMMY LASZLO

> LA CHAMBRE DE BERLIOZ ET LES VACHES DU WISCONSIN

En entrant dans la  chambre vous serez invités à redécouvrir la Symphonie fantastique d’Hector Berlioz, dont l’esprit romantique sera réinterprété grâce à une musique originale de Fabrice Kastel et une installation de Tommy Laszlo. Son parti pris esthétique repose sur une idée saugrenue mais avérée émise par les chercheurs de l’Université de Wisconsin: « Les vaches qui écoutent de la musique symphonique produisent en moyenne 8% de lait en plus ». Installation. 

 

ULRICH LUDAT

> LE DERNIER COUP

Chasse. Chasser quoi? Qui chasse qui? Pourquoi? Chasser c’est l’amour. L’amour de mourir. L’amour de cœurs brisés et des yeux figés. L’être tué soutient la vie. Un coup à l’hôtel déchire la nuit citadine. Un seul a compris : chasser c’est aimer - aimer la mort. Aimer soi-même, c’est chasser soi-même; tout au long de la vie. L’amour de soi c’est se tuer pour une chose. Un coup, un shoot.

 

JC MASSINON

> NO MAN’S LAND

Cette expression signifie littéralement «Contrée d’aucun homme». Le no man’s land se situe entre deux feux, entre deux camps, entre deux. Par extension, la chambre d’hôtel est aussi une zone neutre située entre la veille et le lendemain. On y fait un stop par envie ou nécessité, on y fait l’amour, ou on y fait rien, on y vide le bar ou le papier toilette...

 

MIAOU!

Tel le chat, qui vient se lover dans le creux du coeur tout en plantant ses griffes dans l’âme. Pareil à l’amour, qui fait planer dans l’éden tout en attirant vers les plus sombres abîmes. Telles la batterie sensuelle d’Agathe «Kitoko»  et la guitare puissante d’Hendrik Bleyen. Direct et sensible, de l’émotion à l’état brut. A travers des accords grunges redoutables et une rythmique new wave hypnotique. Accompagné de voix et de râles possédés, MIAOU est votre animal de compagnie idéal.

 

CHLOÉ RUCHON

> BARBIE FOOT 

Le «Barbie Foot» réunit en un même objet deux univers que tout oppose. D’un côté le monde tout rose de Barbie, jeu de petite fille mais aussi tout l’univers de la séduction et de l’ultra féminité, de l’autre le monde viril du sport. Ce projet a été réalisé en partenariat avec la société BONZINI et la marque BARBIE. Design d’objet.

 

SKALL

Dans l’alcôve d’une chambre, voilée, dévoilée, peau et fluides se mêlent s’entremêlent, se fondent... Érotisme décalé? Rituel magique? Construction, destruction, mutation fluide... Création d’image troublante ou extatique... Un univers sombre et nocturne de joie et de mélancolie... Un lent voyage au travers de la nuit profonde.

 

SYSTEME SON SAUCISSE

Système Son Saucisse c’est l’animation de l’an 2000, vecteur populaire par excellence, ce crew de dj émérite allie les plaisirs simples de la table à une sélection musicale détonante. Un Sound System digne des meilleures baraques à frite.

 

ALBERTO SORBELLI

A travers ses interventions, Alberto SORBELLI s’est engagé dans une pratique immatérielle qui ne se contente pas de commenter ou de représenter le présent mais qui le produit. L’artiste est devenu le catalyseur de situations où la participation n’est pas implicite mais tangible. Le regardeur fait partie intégrante de l’oeuvre, c’est sa participation qui la détermine.

 

PHILIPPE ZUNINO

Passez une nuit de rêve et de communion artistique avec l’Abbé Chamane et Monsieur Toutou, au coeur du cinéma-être, expérimentez une leçon de cinéma à l’hôtel et une expérience partagée avec deux Arteurs du commun Legrand & Zunino - artistes/acteurs-

 

 

/// Photos de "UNE NUIT/EINE NACHT" 2009 ///   

Partager cet article

Repost 0
Published by castelcoucou.over-blog.com - dans exposition
commenter cet article

commentaires