Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mars 2010 2 30 /03 /mars /2010 11:23

RF319221 VERSO CARTE CRISTINA

RF319221 RECTO CARTE CRISTINA

 

 

Ainsi l’émotion nous émerge et nous submerge à travers les propositions présentées par Maria Cristina Escobar López. Au sens propre comme au figuré, elle joue avec l’ironie et l’absurde et l’affiche sans retenue, nous montrant et nous interrogeant sur l’essence du temps. Elle nous amène à des questions essentielles, l’inéluctable et l’irrémédiable… “la finitude”. Le temps nous parle d’absence, de silence, de perte et de transit ; les événements nous succèdent et nous en sommes les principaux interprètes ; l’acteur principal de tout espace, l’espace temporel et intemporel, peu importe, nous y sommes… avec ses événements, ses répétitions et ses mouvements successifs. Multipliant les points de vue et les axes de lecture, l’objet, aussi minimal soit-il, vient toujours nous raconter une histoire. Une situation où la banalité du quotidien est mise en scène et utilisée comme outil afin de générer des émotions. Ces installations interrogent sur la distance entre l’action et le récit. Il s’agit donc d’une lecture liée à la conscience que nous avons de notre “condition humaine”, une condition précaire, et du caractère fragile, éphémère de notre existence : “L’homme est grand en ce qu’il se connaît misérable”, écrivait Pascal.

 


Partager cet article

Repost 0
Published by castelcoucou.over-blog.com - dans exposition
commenter cet article

commentaires