Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juin 2013 1 24 /06 /juin /2013 16:19

flyer-Emmaus-recto.jpg

Pour son retour à la galerie Oeil, le Castel Coucou en partenariat avec l'Ecole Nationale Supérieure d'Art de Nancy, l'association Emmaüs Forbach vous présente l'exposition "Les compagnons du design" réalisée avec les étudiants de Nancy et les compagnons d'emmaüs.

 

///////////////////////// /////////////////////////// //////////////////////////////////////////


A l’occasion du partenariat avec les compagnons d’Emmaus Forbach et le castel coucou, les étudiants de l’Ecole Nationale Supérieure d’Art de Nancy vous proposent une série de projets réalisés autour de la valorisation, du recyclage, de la réhabilitation et de la transformation des objets et des matières. 
Bien au delà des objets réalisés, c’est autour du partage, des échanges de savoir faire et d’idées que se contruit le début d’une histoire entre les Compagnons et les futurs designers.

Sur le principe d’un "work in progress", les deux institutions ont mené une réflexion pour élaborer un procédé qui permet le recyclage, la réhabilitation, et la transformation de meubles et/ou de panneaux de particules, du type meubles à monter soi-même, qui ne peuvent pas étre valorisés par Emmaџs.

L’idée est de proposer un produit fini design, meuble ou objet, qui pourra être fabriqué par les compagnons d’Emmaџs à la suite d’une formation sur le procédé inventé par les apprentis designers.

Ce projet, expérimenté cette année à Forbach avec les étudiants de l’ENSA sera poursuivi en faisant appel à des artistes en résidence. Une transmission du procédé, designers à d’autres Emmaџs de France pourra être envisagée par la suite.

 

///////////////////////// /////////////////////////// //////////////////////////////////////////

 

"Designer Gefährten"

Ein Treffen von Castel Coucou konzipiert.
Um die Partnerschaft mit den Gefährten von Emmaus Forbach, Design-Studenten an der Ecole Nationale Supérieure d'Art de Nancy bieten eine Reihe von Projekten, um die Rückgewinnung, das Recycling, Sanierung feiern, und Verarbeitung Objekten und Materialien.
Aber weit über Objekte erfolgt über die gemeinsame Nutzung, den Austausch von Wissen und Ideen, die den Anfang einer Geschichte zwischen den Gefährten und zukünftige Designer baut.

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

 

Anais CHAPPRON / minimaüs
De grandes planches de bois sont stockées dans les réserves d’Emmaüs, prêtes à être jetées. Mon projet consiste en réutiliser cette matière première pour imaginer des meubles (étagères d’exposition ou de rangement) reproductibles par les compagnons d’Emmaüs selon leurs besoins.
Tout en ayant une conscience écologique, les pièces créées sont uniques car les matières récoltées par Emmaüs sont hétéroclites. Ces meubles sont épurés, libérés de tout superflu pour évoquer la simplicité et l’efficacité.

Jessica Louis et Marie Maganuco / Sommier détourné
Processus de fabrication d’objets à partir de sommiers métalliques et lattes en bois découpés et assemblés par rivetage. 
+ Banc, table basse et parois pour un espace détente.
+ Cabine d’essayage, portant pour vêtements, bac à chaussures, rayonnage pour un espace de vente.
Un projet en collaboration avec les compagnons d’Emmaüs afin de valoriser la matière première abondante. Mais aussi de valoriser leur savoir-faire en leur proposant un protocole simple de fabrication des objets étape par étape.

Jua
na Maillot et Marie Mantonnier/ Histoire d’objet

La volonté de ce projet est de mettre en valeur le travail des compagnons d’Emmaüs et d’amener le dialogue avec les personnes qui donnent. 
Notre projet consiste à créer un système d’étiquetage ou le compagnon écrit l’histoire de l’objet. Cette étiquette sera constitué de couverture de livre et mettra en valeur le vécu de l’objet.

Paola Sacchi / la couleur des choses
Un lieu comme Emmaüs est un espace qui abrite différentes typologies d’éléments. Autour des éléments architecturaux, ce trouve un mélange d’informations, d’objets et de structures. Ces croisements, bien que riches, ne facilitent pas la perception du lieu.
De ce fait, j’entreprend un travail de triage, classification, rangement, par la couleur. La couleur détient un pouvoir d’ordre émotionnel et affectif, qui s’explique par la supériorité de la fonction visuelle sur les autres sens. Pas uniquement un moyen de repérage, la couleur est aussi une source d’énergie puisque qu’elle dépend de la lumière, élément vital. Le travail consiste à manier des couleurs par ensembles ; d’établir une relation entre les différentes couleurs qui unifieront les objets et le lieu.

Christophe Tisserand / Articulations
En partenariat avec les compagnons d’Emmaüs de Forbach, j’ai pris l’initiative de réaliser un principe à la fois simple et déterminant. Il se caractérise par deux éléments majeurs : chaises et paumelles. Ce sont des matériaux de récupération dont leurs conceptions n’ont pas été destinées à être assemblés. La construction de cette ligne, se focalise en partie sur la facilité et la nécessité à réaliser une forme, un espace utile et pratique pour leurs utilisateurs. Une fois composée, elle se constitue d’une succession d’assises articulées dans un espace convivial et reposant au sein de la collectivité. Cette gamme permet à la fois d’obtenir une structure stable et accessible au public, mais aussi d’être indépendante et modulable en fonction de son utilité.

Claire Baldeck & Alienor Morvan / paper plane
Nous avons constaté la présence d’un grand nombre d’éditions invendues comme des vieux magazines, des encyclopédies, dictionnaire, cartes obsolètes … La trouvaille sur place de différents moules à gaufres et croque monsieur a permis d’expérimenter le moulage de pulpe de papier. Nous avons retenu le moule en alvéole qui permettait la conception d’éléments graphiques modulables. Les dalles de papier peuvent ainsi servir de dalles acoustique tandis que celle en béton peuvent être des éléments constitutif d’une signalétique extérieure. 

Kimberley Cosmilla / SLICE
Copeaux pressés, OSB, lamellé collé, multipli… tous ces panneaux de bois reconstitué sont composés de résines toxiques empêchant leur réutilisation comme combustible. Ils s’introduisent de plus en plus dans notre mobilier : bon marché, léger, jetable et esthétiquement neutre, ils correspondent aux critères économiques des grandes marques de fabriquant de meuble. « On allait s’en débarrasser », sauvés à la menuiserie d’Emmaüs. Je me suis intéressée à l’esthétique brute qu’offrent leurs tranches. Je ré-assemble les planches entre elles afin de former une brique que l’on viendra « trancher » en fines lamelles.Ces lamelles viennent habiller des surfaces ou des meubles à la façon d’une marqueterie dont les essences fines seraient remplacées par des matériaux de récupération en créant un jeu graphique. J’invente des motifs qui révèlent une qualité inexploitée des panneaux d’aggloméré.

Pierre Alexandre Hugron / Erosion
Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. Antoine Lavoisier. Le sablage, technique consistant à projeter du sable à haute pression afin d’abraser une surface. Ce procédé m’a permis de me réapproprier ces objets. J’ai souhaité les redessiner en modifiant leur contour, tout en conservant leur forme archétypale. J’ai fonctionné par enlèvement de matière. En gommant le style préalable, je propose une métamorphose, une renaissance pour ses objets.

Adeline Besançon / PRÉSENTOIR
Concernée par le contexte économique et les questions d’éthique environnementale actuelles, je m’intéresse au concept «Cradle to Cradle» visant à produire intelligemment en tenant compte du devenir des matériaux. Plutôt que de finir par condamner l’objet, cette démarche mimétique du cycle de la vie l’inscrit dans la durabiité. Pourquoi les tiroirs ne serviraient-t-il qu’à ranger ? Devraient-ils toujours combler un espace ? Ou ne pour- raient-ils pas se suffire à eux même? Il s’agit ici de re questionner l’élément tiroir, ses usages et l’espace qu’il occupe. Partant de la volonté de délimiter des emplacements de ventes, tout en voulant valoriser certaines pièces, j’ai créer un module ajustable permettant de mettre en évidence chaussures, livres ou éléments de vaisselles.

Mélanie Hugo / Maillots modèles
L’aménagement des points de vente, sous l’influence des boutiques traditionnelles, est un point positif pour la clientèle d’Emmaüs. Mon projet s’est concentré au rayon vestimentaire avec la création de mannequins servant à présenter le textile. Ces derniers ont été fabriqués à partir de tee-shirts récupérés dans les points de vente Emmaüs puis solidifiés grâce à de l’eau et du sucre. Leur taille allant du S au XXL,mon intention est également de questionner le culte de la taille 36 en mettant en avant la diversité de chaque individu.

GRIES-BRAUN Clément / play
Ma proposition pour ce partenariat est de reprendre des meubles cassés, auxquels il manque des pieds, un morceau de table, des trous, des fissures et de les revisiter avec des objets insolites. Il s’agit de remettre en question la nature de l’objet, de souligner son handicap à travers l’ajout de matériaux volontairement incongru.

Yide Fan / objet recomposé
J’ai trouvé à Emmaüs Forbach des pièce d’électroménager, (robot, mixeur ...etc ). Comme toutes ces machines ont des systèmes mécaniques similaires, j’ai créé une gamme où chaque organe assemblé avec d’autre peut recomposer un nouvel objet. En isolant ces objets en parties distinctes, çela me permet de multiplier les fonctions et de faciliter le changement ou la réparation d’une pièce défectueuse.

Gabriel Baroukh / Bim boum
J’ai travaillé sur la fabrication d’ instruments à vent à partir des pieds de certains meubles. Ces morceaux de bois sont le plus souvent ouvragés, bien secs et d’essences intéressantes. J’ai ensuite travaillé avec des pieds de chaise en métal, des morceaux de séchoir à linge, etc... le tout tend vers une démarche de réappropriation de l’instrument de musique fabriqué maison.

Victoria Rudi / Fabriquer à Emmaüs
Ouvert aux compagnons d ’Emmaüs, mais aussi aux créateurs amateurs ou professionnels, ce projet est une expérience économique et sociale qui met en valeur la société Emmaüs, la matière première issue de la déchèterie et les nouvelles approches pour produire autrement.
Il propose un outil en ligne qui permet de personnaliser et de créer des objets sur mesure.


//////////////////////////
///////////////////////////////////////////////////////////////////

Contact :

CASTEL COUCOU

20 rue Sainte Croix

57600 Forbach

+ 33 (0)7 61 41 06 06

castelcoucou@gmail.com

Partager cet article

Repost 0
Published by castelcoucou
commenter cet article

commentaires